Mind the Map

Le plan de métro va-t-il changer de tête ?

Nouvelle version par Mark Noad

Version actuelle par Harry Beck

La version originale, ne date pas d’hier mais reste vraiment moderne, même si les proportions ne sont pas forcément respectées, cela ne doit pas être évident de faire tenir Londres dans un petit rectangle de papier. Harry Beck avait fait du bon travail car à partir des années 1920, le réseau du métro de Londres devient complexe. Il en a dessiné un plan extrêmement simplifié, comprenant seulement les stations avec leur nom, et des segments de droites les reliant ; même le tracé de la Tamise allait verticalement, horizontalement ou à 45 degrés.

Pour la petite histoire Beck créa au moins deux versions du plan du métro de Paris. Ce projet, qui n’a jamais été commandé. Une des versions est visible au Musée du transport de Londres (Musée que je vous recommande chaleureusement, idéal avec des enfants, aussi leur boutique est une mine d’or pour rapporter des petits souvenirs).

Selon le site Effet de Terre : la schématisation des plans de métro trompe les voyageurs qui, sans le savoir, empruntent souvent des trajets plus longs. Car sur un plan, les stations sont positionnées en fonction de la lisibilité, et non de leur emplacement réel. Selon Zhan Guo, un chercheur de la New York University, le plan de métro londonien serait le plus distordu au monde. 30% des voyageurs se feraient piéger.

Pour en savoir un  peu plus : cliquez ici

Advertisements

1 Comment

Filed under London's life

One response to “Mind the Map

  1. Désopilant ! Mais en même temps, la carte actuelle a tellement de charme…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s