Florence cadreblanc

Ceux qui me connaissent savent ce que le mot photo représente à mes yeux,
je vais vous présenter une photographe rencontrée il y a 4 ans dans le sud….
On se connait, un petit peu et j’aime ses photos, beaucoup !
Elle vient de s’installer à Londres et je lui ai posé quelques questions
afin que vous la découvriez à votre tour.

Qui es-tu ?

Je suis photographe professionnelle depuis plus de 13 ans. J’ai été photographe dans un premier temps pour une agence de presse à Paris couvrant l’actualité politique, “people”, culturelle et sociale. Je suis ensuite devenue photographe indépendante, créant avec 3 autres photographes le collectif ‘Newday’ : je me suis alors concentrée sur les sujets magazine, et plus particulièrement sur les thématiques féminines. J’ai notamment réalisé un certain nombre de reportages sur les backstages de défilés de mode. Ces deux dernières années, j’ai également réalisé des shootings de mode pour un magazine féminin de presse indépendante, ‘Shizen’. Et je réalise en parallèle des reportages pour les mariages et des séance photos d’enfants. Il est très important pour moi de continuer à exercer dans ces différents domaines pour nourrir mon travail de photographe.

 Pourquoi les séances photos d’enfants ?

 Parce que ces petites personnes sont généreuses, imaginatives et pleines d’insouciance. Ils n’ont pas de retenue et c’est justement ce qui est beau à photographier. Parfois certains enfants ont besoin d’être mis plus en confiance et pour cela, il y a une seule chose : s’intéresser d’abord à eux, à leur jeu en leur donnant quelque chose pour qu’ils puissent donner à leur tour.

 Quel genre de photo proposes tu ?

 Le dynamisme des photos prises en situation reste pour moi un objectif, une façon très personnelle de traduire le caractère de l’enfant. De l’accompagner dans ‘son jeu’ plutôt que de lui demander de poser. J’aime imaginer une séance photo avant de la réaliser en mettant en scène l’enfant dans son ‘univers’ en y associant un instrument de musique, un sport, un hobbies, un déguisement. Mis en scène et guidé par la poésie, les contes, qu’il y ait une histoire est pour moi un moteur.

Ou tout simplement le photographiant au naturel sur une balançoire, et en jouant avec ses frères et soeurs.

J’aime aussi le portrait ‘posé’ qui est très intéressant et révèle beaucoup de la personnalité par le regard ou l’attitude que le sujet va prendre en intérieur, sur un mur neutre avec une belle lumière du jour. Parfois, la simplicité est évidente !

Merci Florence.

Vous pouvez consultez son travail sur son site FJ PHOTOGRAPHE

Une idée du prix : A partir £200 pour un ou plusieurs enfants. N’hésitez pas à la contacter pour plus de renseignements. Florence fait aussi de sublimes photos de ‘mothers to be’… et de mariages…

PSSST : Je ne fais pas souvent de pub sur mon blog, mais quand j’en fait, c’est que cela me tient a cœur et c’est en général pour vous faire partager un bon plan, certes payant ! mais bon plan quand même.

Advertisements

1 Comment

Filed under Kids, London's life, Pics

One response to “Florence cadreblanc

  1. Sympa en effet… Il va falloir que je pense a la contacter un de ces quatre. J’espere que tu vas bien…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s